Dératisation

Tout le monde peut tuer les rats, mais ce n’est pas tout le monde qui peut exercer le métier de dératiseur. Pour cela, il faut posséder des compétences particulières justifiées par un certificat. Voici les détails sur cette certification et le métier de dératiseur.

Maitriser les règlementations qui régissent l’expert en dératisation certifié

La dératisation peut avoir un impact direct sur les consommateurs. Ainsi, en choisissant de devenir expert en dératisation certifié, le professionnel a le devoir de s’informer sur les textes règlementaires qui régissent ce métier. Cela concerne généralement la santé et la sécurité. L’Etat est très exigent sur ce point, d’où le certiphyto ou certificat individuel. Il s’agit d’une certification accordée aux professionnels qui ont suivi une formation sur l’utilisation, le stockage et la distribution des produits phytosanitaires. Elle est valable pendant 5 ans et lorsque cette période est dépassée, elle peut être renouvelée en ligne sur le site du service public. Où se former ?

Dans chaque région, il y a une DRAAF ou Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la forêt ou une DAAF. Elle dispose d’un site contenant les organismes agréés par le ministère de tutelle offrant une formation qui aboutit à l’obtention du dit certificat. 

expert en dératisation certifié
expert en dératisation certifié
expert en dératisation certifié

Se conformer au standard européen EN 16 636

Pour devenir expert en dératisation certifié, il faut offrir des services de qualité à ses clients. Cela permet d’obtenir la certification CEPA (Confederation of European Pest Management Associations) EN 16 636. Parmi les conditions requises pour son acquisition, il y a :

  • Le traitement efficace des nuisibles
  • La formation continue
  • Evaluation continue des compétences

Ses objectifs sont les suivants :

  • Permettre aux consommateurs de bénéficier d’une lutte anti nuisibles à la hauteur de leurs attentes et de trouver des professionnels qualifiés
  • Placer les spécialistes sur un même piédestal dans toute l’Europe
  • Professionnaliser le domaine de la lutte contre les nuisibles
  • Créer une plateforme résistante afin de mettre sur pied une règlementation internationale pour les spécialistes

Connaitre les techniques adaptées pour l’application des biocides

Depuis le mois de juillet 2015, le certibiocide est obligatoire à cause de l’apparition de nouvelles espèces de nuisible ainsi que la toxicité des produits utilisés. L’expert en dératisation certifiée est alors contraint de renouveler ses connaissances. Effectivement, pour lutter contre ces nuisibles, il faut maitriser leurs modes de survie et de reproduction. Cela permet de choisir les techniques les plus adaptées pour leur élimination. Celles-ci dépendent de chaque espèce.

Tout nouvel expert doit obligatoirement avoir son certibiocide au plus tard trois mois après son recrutement. Pendant cette période, il peut exercer, mais il doit être assisté par une personne certifiée. Même si les autorités sanitaires exigent ce certificat, il n’existe aucune sanction prévue pour ceux qui ne le possèdent pas. Toutefois, le professionnel peut être pénalisé dans le cas où il ne respecte pas les lois sur la protection de la santé et la sécurité.  

expert en dératisation certifié

Se former continuellement

La dératisation est un secteur qui évolue de manière continue. En effet, pour être expert en dératisation certifié, il faut systématiquement mettre ses connaissances à jour. Il y a, par exemple, le contrat de professionnalisation qui permet au dératiseur d’acquérir de nouvelles connaissances en travaillant. Elle inclut un stage ainsi qu’une formation en salle avec des spécialistes. Sa durée de validité est de 6 à 24 mois. Son avantage : une rémunération en taux du SMIC est allouée durant cette période. 

Contacter des auditeurs

Certains organismes proposent des audits aux professionnels à ceux qui veulent obtenir une certification QHSE (Qualité, Hygiène, Sécurité, Environnement). Elle témoigne de la maitrise des normes économiques, environnementales et sociales. En choisissant cette démarche, le professionnel motive son équipe et l’encourage à se concentrer sur son activité. Cela permet de gagner en efficacité. 


Articles similaires

Demandez nous un devis gratuitement !

Envoyé !

Erreur serveur

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Site artisan

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.